ArdBox_Conn3ct Your M1nd: Deux Teknival concurrents pour le 1er Mai

Home

1 mai 2008

Deux Teknival concurrents pour le 1er Mai




Deux Teknival du 1er Mai vont se faire concurrence cette année. L'un est organisé par les autorités sur l'ancienne base de l'OTAN de Crucey près de Chartres (Eure-et-Loir), qui avait déjà servi à cette fin en 2005, et l'autre, non autorisé, se tiendra dans un lieu encore tenu secret, probablement en Auvergne.


Le Collectif des Sound Systems a expliqué mercredi à l'Associated Press qu'il refusait de participer à la manifestation de musique techno organisée sans concertation par le ministère de l'Intérieur, alors que des négociations entamées en 2002 pour mettre fin aux rave-parties sauvages et encadrer de tels événements n'ont toujours pas abouti.

Un responsable du Collectif ayant requis l'anonymat a même affirmé que le nombre d'autorisations délivrées par les préfectures était dernièrement tombé "d'une trentaine à une dizaine par an". Toute manifestation rassemblant plus de 250 personnes doit être déclarée en préfecture deux mois avant la date et le Collectif espérait que ce seuil serait relevé à 500 personnes pour permettre l'organisation de petites raves.

"En 2007, avant les élections (présidentielle et législatives), la période était particulière, on avait hésité", mais "après les élections, on s'aperçoit que la situation régresse", a estimé ce responsable des Sound Systems. "Nous sommes tout à fait d'accord pour faire à la manière du ministère, à condition qu'on nous fournisse une aide concrète sur les petits événements".

"Nous avons donc décidé qu'il n'y aurait pas de Teknival légal en collaboration avec le ministère de l'Intérieur, et (celui-ci) a organisé son propre Teknival sans les associations. Nous refusons de participer à cette mascarade", a-t-il poursuivi, disant s'inquiéter de la gestion d'une telle manifestation par des autorités n'en connaissant pas forcément selon elle le fonctionnement.
La préfecture d'Eure-et-Loir a déclaré à l'AP attendre jusqu'à 50.000 personnes au plus fort du Teknival, dans la nuit de vendredi à samedi ou celle de samedi à dimanche. Sur des sites Web techno, certains intervenants dénoncent un "Sarkoval", mélangeant Sarkozy et Teknival pour fustiger ce que le Collectif des Sound Systems qualifie de "mainmise étatique sur les événements culturels".


Les festivités doivent se dérouler à Crucey, au grand mécontentement des élus locaux, et notamment du député-maire UMP de Dreux, Gérard Hamel, qui se sont rendus sur place mercredi à la mi-journée, rappelant que le gouvernement leur avait promis de ne plus utiliser l'ancienne base de l'OTAN pour des rave-parties.
Quant au Teknival illégal, il commencera vraiment vendredi, probablement dans la région de Clermont-Ferrand, mais les organisateurs attendent le dernier moment pour en annoncer le lieu exact par l'intermédiaire du réseau téléphonique et Internet des amateurs de musique techno.


La police et la gendarmerie étaient déjà postées mercredi pour empêcher l'arrivée des "teufeurs", selon le responsable du Collectif.
Des équipes de Médecins du Monde participeront aux deux Teknival, où peuvent circuler drogues et alcool, mais cette organisation a elle aussi déploré dans un communiqué publié mercredi "l'insuffisance de concertation avec les pouvoirs publics" pour la rave-party auvergnate.
"Un événement d'une telle ampleur entraîne des risques importants pour la sécurité et la santé des participants", soulignent MDM, l'Association française de réduction des risques (AFR), l'Association nationale des intervenants en toxicomanie (ANIT) et AIDES dans un texte commun. Plus largement, elles "s'inquiètent de la nouvelle politique envers les usagers de la drogue" et du recul de la politique de réduction des risques. AP


Article receuillis sur NOUVELOBS.COM

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Qu'en pensez vous ?